Devenir soeur de St Francois

Print Friendly

« La plus grande de toutes les grâces que nous avons reçues et que nous recevons chaque jour du Père des Miséricordes, celle dont nous devons lui être le plus reconnaissantes, c’est notre vocation. » c’est ainsi que Sainte Claire  d’Assise parle de la vocation à la vie religieuse.

sam_0149

Jeunes Sœurs

  • Si tu éprouves un attrait particulier pour la prière et l’intériorité…
  • Si tu écoutes la Parole de Dieu et que l’Évangile ne te laisse pas indifférent…
  • Si tu éprouves le besoin de te donner aux autres, de consacrer ta vie pour une juste cause…
  • Si tu n’es pas insensible à la peine des autres, et que tu as une attention particulière pour les petits et les faibles…
  • Si tu aspires à une fraternité large, joyeuse, aimante, universelle
  • Si tu désires vivre dans la simplicité, la sobriété, le partage,
  • Si tu n’es pas insensible à l’expérience spirituelle de St François,
  • Si tu te poses parfois la question : devenir prêtre, religieuse, religieux… pourquoi pas moi ?

Alors il te faut avancer un peu plus … Mais comment savoir ? comment découvrir à quoi le Seigneur t’appelle ? comment être à l’écoute ?

 »Parle, ton serviteur écoute »

Découvrir sa vocation demande une grande disponibilité du cœur et une ouverture à la volonté du Père. La simple générosité ne suffit pas, il faut aussi se rendre disponible à l’appel de Dieu.

 Peut-être que le projet de Dieu n’est pas tout à fait celui auquel tu pensais. Mais tu verras, si tu t’ouvres à lui et te rends disponible à sa volonté, tu découvriras un vrai chemin de bonheur et de liberté dans une plus grande charité.

sam_0102

Jeunes Sœurs

Demander ce que tu désires : comme le jeune Samuel avait appris du prêtre Elie à répondre, à l’appel du Seigneur, «Parle, ton serviteur écoute» (1 S 3,10), demande au Seigneur d’ouvrir ton cœur aux appels de l’Esprit. Dans ta prière, tu peux l’invoquer en disant, par exemple, « Seigneur,que veux-tu que je fasse ? » ou comme priait St François : « Seigneur viens éclairer les ténèbres de mon coeur »  ; «Que ta volonté se fasse en moi» …

Le temps de Dieu : découvrir sa vocation peut prendre du temps. Ne t’en inquiète pas, mais vis le temps de Dieu dans une patience sereine. Le Seigneur marche avec toi. Un jour viendra où les choses s’éclairciront. Sur ce chemin, ne sois pas étonné des hésitations, des combats ou des obscurités. Si le Seigneur t’appelle, il est normal qu’il vienne bousculer ta vie, tes projets, tes rêves.

Les appels de l’Église : Dieu appelle à travers son Église. Sois attentif aux invitations qu’elle t’adresse, à ses besoins. Car une vocation n’est jamais pour soi seulement, elle est pour les autres et pour l’Église. Fais confiance en son jugement, dans la foi que l’Esprit qui parle à ton cœur est aussi à l’œuvre dans l’Église.

Avec d’autres : pour découvrir la volonté de Dieu dans sa vie, il est important de ne pas rester seul. Sinon, on court le risque de se faire illusion. N’hésite pas à être accompagné et à rejoindre un groupe de cheminement.

Relire sa vie : le Seigneur parle à travers ton histoire. Avec l’aide de ton accompagnateur, relis ta vie pour y déceler les signes que Dieu place sur ta route.
Les signes que Dieu donne : parmi eux, certains sont toujours présents pour confirmer une vocation. Il faut les tenir ensemble:

  • un désir qui dure, car une vocation se construit sur la fidélité; 
  • une paix et une joie profonde, qui sont fruits de l’Esprit;
  • un épanouissement de sa vie chrétienne dans des engagements durables;
  • l’appel de l’Église, indispensable pour attester d’une vocation.

Et viens et  vois.

Lire la suite: Comment savoir si Dieu m’appelle ?

Pour aller plus loin :
Service des vocations en France: http://www.jeunes-vocations.catholique.fr/le-snejv/le-snejv.html