François d’Assise, pionnier du dialogue islamo-chrétien

Print Friendly, PDF & Email

François d’Assise est le premier religieux dans l’Église catholique à avoir proposé à ses frères de rendre témoignage à l’Évangile en vivant parmi les chrétiens et les non chrétiens. Le témoignage de vie, doit précéder l’annonce de l’Évangile.
François consacre un chapitre entier à “ceux qui veulent aller en mission parmi les musulmans.” Dans la première Règle (1221), Saint François écrit : « Si des Frères, sous l’inspiration de Dieu, veulent partir chez les Sarrasins et autres infidèles, ils pourront y aller, avec l’autorisation de leur ministre et serviteur. Le ministre, lui, doit donner cette autorisation sans s’y opposer, s’il les reconnaît capables de cette mission. Les frères qui s’en vont ainsi peuvent envisager leur rôle spirituel de deux manières : ou bien, ne faire ni procès ni disputes, être soumis à toute créature humaine à cause de Dieu et confesser simplement qu’ils sont chrétiens [ou bien, s’ils voient que telle est la volonté de Dieu, annoncer la Parole de Dieu]. » (RnB, cap.16). »

Il rappelle les mêmes principes dans la seconde Règle (1223), avec quelques modifications. Il commence ainsi une nouvelle page d’histoire dans les rapports entre le chrétiens et musulmans. François a inauguré un nouveau modèle de dialogue : il demande à ses disciples de témoigner par leur vie, et sans paroles, auprès des musulmans, afin que leur vie dise le Christ.