Frères, sœurs et volontaires : Une mission commune

Print Friendly, PDF & Email

Le service du volontariat de l’Institut des Sœurs de St François d’Assise permet l’accueil et le partage de nos missions. Dans l’échange, la rencontre, l’entraide, le soutien de compétences professionnelles, chacun grandit au cœur du vécu quotidien et de la confrontation à la différence.

Etudiants, jeunes professionnels, jeunes retraités… les demandes sont diverses et  la connaissance mutuelle permet d’affiner et de préciser la mission qui peut être proposée, répondant aux attentes des uns et des autres.

La DCC, organisme spécialisé dans la préparation et le suivi des volontaires, nous accompagne et nous permet de rencontrer d’autres congrégations et associations qui vivent les mêmes réalités. Une de nos Sœur a même été appelée par la DCC pour suivre et accompagner une quinzaine de jeunes volontaires au Togo.

Des jeunes qui se découvrent, premiers contacts avec des priants

IMG_1554

Rencontre des Volontaires SSFA au Togo

J’ai en tête Solange, étudiante en psychologie qui, en rentrant d’1 mois de stage à la pouponnière de Lomé, a décidé de réorienter son projet professionnel vers la solidarité internationale. Cette année, elle est engagée pour coordonner un projet d’une vingtaine d’étudiants en Inde. Elle qui ne savait pas ce qu’elle voulait faire, ces expériences pratiques, avec d’autres, accompagnées…lui ont permis d’y voir plus clair.

Je pense aussi à Alice, préparatrice en pharmacie dans un dispensaire au Togo pour 4 mois, qui a découvert la prière, les cérémonies religieuses, la vie communautaire, avec curiosité et enthousiasme. En effet, le partage de la mission est aussi opportunité de partage de la vie quotidienne, sociale, de la vie d’Eglise.

Enfin, je revois encore Sophie, venue 1 semaine au chantier d’insertion du Puy-en-Velay, ayant plaisir et joie dans les gestes les plus simples comme cueillir des cerises avec les personnes fragilisées accueillies. Et toutes ses questions qui laissent entrevoir des désirs pour son avenir…

A la croisée des chemins

Une bénévole à la Pouponnière de Lomé SSFA

En juin dernier, un weekend sur les hauteurs de Kpalimé (Togo), dans la forêt avec bain à la cascade, a permis à 6 volontaires de se retrouver, de partager et d’échanger avec des Sœurs togolaises sur ce qu’il se joue dans l’interculturalité, à travers des exemples très concrets, qu’elles vivent.

Confrontés à la culture de l’autre dans la banalité de tous les jours, un chemin est parfois possible, qui peut être long et difficile. Il passe par la douloureuse désappropriation de ses propres repères, un chemin d’humilité devant l’autre. Accompagné, il peut permettre de découvrir sous un autre regard la richesse de sa propre identité, rendant la relation plus authentique et plus ouverte à l’altérité.

Au service de la bienveillance

En France, des bénévoles interviennent auprès de nos Sœurs aînées, pour des sorties sur la plage à Deauville, pour des promenades au parc à Rodez ; pour des parties de jeu, pour une animation musicale, un moment de lecture ; pour animer et accompagner le repas. Les soins, la gestion prennent aujourd’hui une place prépondérante dans les maisons de Sœurs aînées, comme dans les maisons de retraite laïques où vivent aussi certaines de nos Sœurs, poursuivant jusqu’au bout leur mission de consacrés au milieu du monde.  Ce compagnonnage relève de la gratuité, sans autre souci que d’être là, avec. Une présence affectueuse nécessaire.

Un médecin coordonateur d’EHPAD nous aide dans ce sens, bénévolement, pour mettre en place un projet de vie pour certaines maisons, d’ouverture et de liens avec des écoles, paroisses, famille franciscaine…pour que la vie circule, la rencontre avec le monde, d’autres générations…pour que chacun fasse un chemin personnel, que le regard change, que la richesse vécue soit valorisée.

IMG_1538

Rencontre des volontaires au Togo – SSFA

Pour continuer ensemble

Quelle que soit la durée ou la fréquence, que ce soit un partenariat avec une école, des étudiants stagiaires ou avec des réseaux comme la famille franciscaine, la DCC…

Nous avons tous à gagner à partager nos désirs de se mettre au service et de vivre la fraternité, et nos besoins institutionnels d’accueillir tant des compétences spécifiques que de la fraternité gratuite.

Alors n’hésitez pas à partager vos rêves…

(Pour plus de discrétion, j’ai changé le nom des volontaires)

Soeur Hélène R., Service du Volontariat, pour les Sœurs de St François d’Assise :

benevolat.volontariat@ssfa.fr – Découvrir les besoins missionnaires