Les étapes de formation

Print Friendly

sam_0149

Jeunes soeurs en étape de formation

« La plus grande de toutes les grâces que nous avons reçues et que nous recevons chaque jour du Père des Miséricordes, celle dont nous devons lui être le plus reconnaissantes, c’est notre vocation. » (Testament de sainte Claire)

La formation à la vie religieuse franciscaine pourrait se résumer à cette seule phrase de Thomas de Celano, premier biographe de St François :

 « François, dès le début formait ses disciples à l’humilité, la vie en charité fraternelle, l’obéissance, la pauvreté, le travail, la patience, la prière, la paix, la douceur et la joie. » (Biographie de saint François – 1 Celano 38 – 41)

Aujourd’hui, dans l’Institut des sœurs de saint François, chaque fraternité accueille et soutient celles qui désirent partager notre vie et la responsabilité de la formation des sœurs est confiée à une sœur professe perpétuelle de l’Institut.
Son rôle consiste à rechercher avec les jeunes la volonté de Dieu en chacune d’elles. Elle les aide à découvrir et à faire passer dans leur vie l’esprit évangélique et franciscain, en vue de leur engagement définitif au service du Seigneur, dans l’Institut.

le postulat « Venez et voyez » (Jn 1, 37 – 39)

P1050361

Célébration entrée au postulat.

L’étape préparatoire appelée postulat précède et prépare l’entrée au noviciat. Elle favorise l’approfondissement de la foi, la maturation humaine et la connaissance de l’Institut. Elle initie celle qui désire partager notre vie à la spiritualité franciscaine, éclaire les motivations de son choix et l’aide à faire un discernement face aux orientations et à l’esprit de la Congrégation.

Le noviciat : faire l’expérience de la communauté

Cette étape favorise l’expérience de Jésus Christ conduisant à la contemplation de Dieu Trinité.
Le noviciat initie la novice aux exigences de la vie religieuse franciscaine, à la vie de fraternité, en minorité, à la mise en pratique des vœux  de pauvreté, chasteté et obéissance.
Un temps de stage lui permet de s’engager à la suite du Christ humble et serviteur, dans la vie et la mission de l’Institut, dans une vie de fraternité, tout en faisant l’expérience de ses richesses et de ses limites.
La durée du noviciat est de deux ans, dont au moins une année de « rupture » continue dans la fraternité du noviciat.
Le noviciat se termine régulièrement par la profession temporaire.

Le Juniorat

Au terme du noviciat, la novice est appelée à prendre un engagement en vue de se préparer à la profession perpétuelle.
SAM_0153

Cet engagement se prend sous forme de vœux temporaires.
Par eux, elle s’engage au service de Dieu dans l’Église, elle se prépare à la profession perpétuelle par la pratique des vœux, de la Règle et Vie et des Constitutions.

Lire la suite : Elles se sont engagées