L’histoire de la présence des soeurs au Burkina Faso

Print Friendly, PDF & Email

50 ans de présence de l’institut des Sœurs de Saint François d’assise au Burkina Faso –

SAM_0373

La fraternité en prière.

SAM_0372

L’accueil des sœurs pour la fête du jubilé

 

 

En 1965, nos premières sœurs arrivent au Burkina venant d’Alès (dans le Gard en France) à la demande du Cardinal Paul ZOUNGRANA.
Bravant les hostilités d’un climat rude et éprouvant, les routes difficiles d’accès, une adaptation à l’alimentation locale aux conditions de vie précaire, trois sœurs, dont deux Françaises et une brésilienne atterrissaient à Ouagadougou en Novembre 1965, et prirent la direction de Boulsa (aujourd’hui province de Namentenga) dans le diocèse de Kaya.
Elles se sont attachée, pour le bien être de la population, dans le domaine de la santé, de l’éducation et de la formation de la femme, de la jeune fille à travers villages, campagnes, depuis ces années –là !
Les sœurs de Saint François d’Assise apportèrent leur part importante au développement de notre pays le Burkina Faso. Leur charisme attira beaucoup de jeunes filles qui furent formées à la vie religieuse pour perpétuer la mission. Quelques années plus tard, furent ouvertes d’autres fraternités :

  • Depuis 1989 à Ouagadougou nous sommes insérées au service des enfants abandonnés et orphelins à Home Kisito. En 2008, insertion au service des prisonniers de la MACO à Ouagadougou et la visite à domicile des personnes âgées isolées.
  • A Barsalogho en Octobre 1992 dans les villages alentours pour la SMI (Santé Maternelle et Infantile) mobile et au CREN (centre de récupération et d’éducation nutritionnelle), les sœurs ont pu récupérer tant de vie d’enfants et de mères.
  • Au centre d’accueil Mariam Juali à Fada N’gourma où un accueil sans condition fut offert a tous, des petits jusqu’aux plus haut cadres de ce pays ont bénéficié de nombreux services de restauration et d’hébergement de 1994 à 2011.
  • En 1996, à Koupéla, nous sommes insérées dans le domaine éducatif : centre de formation féminine, le foyer des jeunes filles et dans la santé : un laboratoire d’analyse médicale et une pharmacie. Aujourd’hui la pharmacie et le laboratoire n’existent plus, mais s’est ouvert un centre de rééducation fonctionnelle qui connait une importante affluence. (Beaucoup de nos patients viennent de plusieurs horizons).

A Travers ces différentes insertions, notre action a toujours été au bénéfice de tous en particulier du pauvre, du démunis, du nécessiteux comme vous pouvez le constater sur le terrain (Orphelinat Home Kisito, les personnes âgées, et la Prison (MACO) à Ouagadougou ; dispensaire, foyer de jeunes filles et collège catholique à Boulsa ; centre de formation féminine, centre de rééducation, foyer de jeunesà Koupéla ; le centre de récupération nutritionnelle et la SMI mobile à Barsalgho).
Et pour que la fête soit belle et bonne nous avons besoin de vous : Vos idées, vos suggestions, vos mains, vos dons de toute nature. Nous sommes heureuses de vous associer à la fête et au soutien de nos missions dans nos différentes insertions. Soyez abondamment bénis et grandement remerciés pour tout ce que vous avez fait, faites, et ferez pour soutenir nos missions à l’occasion de ce jubilé.

Sœur Marie Louise KIEMDE