Notre forme de vie

Print Friendly, PDF & Email

Et après que le Seigneur m’eut donné des frères, personne ne me montrait ce que je devais faire, mais le Très Haut lui-même me montra que je devais vivre selon la forme du Saint Évangile” (Testament de Saint François d’Assise, 14).

Venant de 7 congrégations franciscaines, nous avons fondé en 2005, en nous unissant, un nouvel Institut franciscain, celui des  Sœurs de Saint François d’Assise.

Nous appartenons à la famille fondée par St François et Ste Claire d’Assise. Dans une fidélité créatrice, nous voulons inventer, pour aujourd’hui, dans la diversité des pays et des cultures, une nouvelle manière de vivre le meilleur de notre héritage franciscain.

22202181_p

Sainte Claire et Saint François

Notre vie franciscaine consiste :
– à observer le saint évangile et à suivre les traces du Christ donnant sa vie pour la vie du monde
– en « mineures »
– dans une vie de fraternité

Nous sommes des soeurs , nous vivons en fraternité, nous prions individuellement et en fraternité. Nous vivons dans un habitat commun, ensemble nous partageons notre repas et notre temps, nous aidant mutuellement à grandir, comme dans une famille. Nos communautés, que nous appelons fraternités, sont des lieux de joie et d’hospitalité.

Nous sommes une fraternité qui veut vivre l’Evangile. Jésus de Nazareth est notre guide. Il est notre Frère et nous redit sans cesse l’Amour du Père pour nous et nous invite à la louange.

Il nous appelle à une vie simple et humble au milieu des gens. La vie du Christ, la Bible, Saint François et ses écrits sont la source même de notre inspiration.

 Nous sommes ensemble avec le Seigneur pour être envoyées et devenir, pour nos frères, visage humain et fraternel de la tendresse de Dieu, pour témoigner qu’il est possible de vivre en frères avec tous.

Nous sommes envoyées par Dieu  pour annoncer l’Évangile,  plus particulièrement vers les petits, les pauvres et les souffrants, en « sœurs « , dans la présence ou le service, pour leur annoncer – en parole et en actes – qu’ils sont aimés de Dieu.

mariage - fr et dame pauvreté

François et le mariage avec Dame pauvreté. Retable Institut

 A la suite du Christ humble et serviteur qui s’est abaissé jusqu’à laver les pieds de ses disciples, nous voulons vivre en mineures dans la rencontre de tout autre, sans autre pouvoir que la capacité à servir sans dominer, à aimer sans exclure.

Après un temps d’initiation et de formation, nous nous engageons à vivre pour toujours dans la vie religieuse franciscaine en faisant vœux de pauvreté, chasteté et obéissance.

Faire vœu de pauvreté, c’est reconnaître que tout ce que nous avons, tout ce que nous sommes vient de Dieu et n’appartient qu’à Dieu. C’est accepter de nous désapproprier pour être sœur de tous, c’est savoir faire part de nos besoins et nous ouvrir à ceux des autres. C’est restituer aux biens terrestres le sens de leur destination au bénéfice de tous, dans le partage et l’échange.

Faire vœu de chasteté, c’est vivre dans le célibat, gardant un cœur libre pour aimer Dieu et le prochain, mettant toutes nos forces disponibles au service de la charité et de la mission universelle de l’Église.

 Faire vœu d’obéissance, c’est rechercher ensemble la volonté de Dieu et l’accomplir. Cela nous conduit à une remise de nous mêmes dans la confiance, l’écoute, le dialogue.

Lire la suite: En sœur de tous.