Un homme d’Evangile

Print Friendly, PDF & Email
ob_ea20573aa0d358c718248ec7ccaed320_fresque-3

La rencontre avec le Pape Innocent III. Giotto, Basilique Saint François Assise.

Le succès de la nouvelle “Fraternité évangélique” fut foudroyant.

François donna le nom de Frères mineurs à ses Frères.-

En 1217, on comptait déjà près de 5000 frères.

Ils seront plus de 35.000 à la fin du XIIIe siècle.

Les raisons de ce succès ?

– Tout d’abord, le charisme du fondateur. Un homme issu de la nouvelle classe de la société urbaine, tournant le dos aux catégories sociales du passé, dans une société et une Église qui étaient l’une et l’autre ultra-hiérarchisées, ultra-formalisées dans des cadres juridiques très stricts.

François apportait un vent de liberté, de créativité, de dépouillement, de générosité, de fraternité, de spontanéité, dans un monde rigide, cloisonné, austère, dominé par les “puissants”.

Un homme nouveau, qui apporte une nouvelle manière de vivre l’Évangile, crée un nouvel Ordre religieux, dans des lois inédites jusqu’ici, annonçant un nouvel âge pour une Église déjà vieillie.

Lire la suite : la rencontre du Sultan.

Source Wikitau.