Ce que nous pouvons faire…

Print Friendly, PDF & Email

PROTÉGER ET PRÉSERVER L’EAU

APPRENDRE

* Prendre la défense et faire pression pour que « l’eau pour tous » soit un droit humain.
* Développer une conscience critique. Être attentifs à ce que la responsabilité reste aux mains des gouvernements locaux ou nationaux, et ne soit pas donnée à des compagnies privées, spécialement à des multinationales.
* Engager la société civile à planifier et à réaliser des stratégies qui défendent et préservent l’eau.
* Interroger les groupes qui ont résolu avec succès les problèmes relatifs à l’eau.
* Chercher à qui appartiennent les eaux minérales vendues là où vous vivez.

images

L’eau

CONSERVER.

* Penser à des façons de ne pas gaspiller l’eau chez vous, (par exemple : réparer les robinets qui coulent, limiter la consommation d’eau, les douches trop longues et soutenir les  alternatives aux méthodes de vidange).

* Remettre à l’honneur les techniques traditionnelles d’arrosage des récoltes, protéger le partage des eaux en encourageant les programmes de sylviculture et  les campagnes pour planter les arbres. Faire grandir la prise de conscience de l’importance des riches prairies, des fermes, des forêts, qui sont la meilleure assurance contre le manque d’eau.

DEFENDRE.

* Défendre les droits des communautés à gérer leurs ressources en eau. Questionner la libéralisation et la commercialisation des services de l’eau et de l’assainissement.
* Défendre les droits au niveau local, national et international :

a)  Comment l’eau est-elle gérée dans votre pays : par la région ? par la ville ?

 b) Quelle est la politique de l’eau et de l’assainissement dans votre région et votre pays ? Porter une attention particulière à la position de votre pays par rapport aux négociations du GATS ;

c) Consulter des ONG et d’autres experts pour obtenir ces informations et d) Travailler avec elles/eux pour défendre les droits fondamentaux concernant l’eau et l’assainissement.

* Dans les pays en développement : demander aux Ministres chargés du Commerce et à la Commission Européenne pour le Commerce, de défendre clairement l’accès à l’eau propre et aux services d’assainissement, lors des accords renégociés du GATS.

* Limiter l’utilisation des fertilisants et s’assurer de l’utilisation exclusive de fertilisants sans phosphore. Généralement les pelouses ont déjà le phosphore nécessaire.
CHANGER

* Devenir un consommateur responsable ! Acheter des produits recyclés, et non-néfastes à l’environnement.
* Conversion personnelle : choisir une activité à travers laquelle vous pouvez vous engager, vous et votre communauté. Faire une évaluation régulière.
* Conversion structurelle : soutenir une campagne nationale ou internationale ayant pour but d’assurer un cadre légal à la protection de l’eau, et à l’accès de tous à l’eau et aux services d’assainissement. Faire une évaluation régulière.
* Changer les habitudes journalières et aider à réduire la pollution et l’utilisation de l’eau. Prendre moins la voiture et faire davantage de bicyclette et de marche à pied, afin de réduire la production de gaz toxiques et de pluie acide.
* Prendre plutôt des douches que des bains. Ne pas laisser  l’eau couler quand vous vous lavez les dents et ne pas gaspiller  l’eau.
* Baisser la température du chauffage et utiliser des thermostats afin de réduire la consommation d’énergie.

* Partager les connaissances et les activités dans ce domaine avec votre entourage.

QUOI D’AUTRE ENCORE ?

* A inventer !

QUESTIONS POUR LA SECTION « AGIR »

1.   Décrivez des activités locales ou proches de vous pour défendre et protéger l’eau. Qui est engagé et pourquoi ?
1. Comment contribuez vous, vous et votre communauté à la « question de l’eau » ?
2. Des membres de votre congrégation travaillent-ils dans des pays où l’eau est « privatisée » ? Demandez-leur ce qui se passe. Demandez-leur si des actions ont été suggérées par la communauté internationale.

Lire la suite: Nous vous invitons à réfléchir et prier sur la question de l’eau.