Le défi pour aujourd’hui

Print Friendly, PDF & Email

AGIR
Des personnes sont blessées parce que le droit à l’eau leur a été retiré. Nous sommes en position de défendre à la fois nos frères et nos sœurs, et la nature elle-même.
Un document papal consacré exclusivement aux questions d’environnement et de développement, intitulé : « La paix avec Dieu créateur, la paix avec toute la création » du 1er janvier 1990, déclare que « les Chrétiens, en particulier, réalisent que leur devoir envers la nature et la création est une part essentielle de leur foi. » (n°15)25

Rainy weather

L’eau

L’intégrité écologique est une part essentielle de toutes les traditions religieuses, et est un sujet important autour duquel le dialogue, la collaboration et la compréhension mutuelle peuvent grandir. Toutes les traditions religieuses mettent ensemble leur souci pour l’humanité et pour la terre qui donne la vie. Ils travaillent,  localement et internationalement, pour protéger l’eau si précieuse et pour protéger le droit de tous à l’accès à l’eau. Dans la crise actuelle, nous devons nous unir avec ceux qui n’ont pas d’eau ou sont menacés de ne pas en avoir, et avec ceux qui combattent pour la justice et la préservation de cette précieuse ressource.
Le défi pour aujourd’hui :

* La dimension prophétique de la vie religieuse nous appelle à un style de vie simple et au respect de la création.
* Beaucoup de religieux sont engagés dans les questions concernant l’eau, parce qu’ils travaillent avec des groupes qui n’ont pas accès à l’eau douce.
* Lire les signes des temps.                                                                                                        * Etre en continuel processus de discernement.
* Avoir des ressources, des réseaux établis et des possibilités de communiquer le message et d’attirer l’attention sur le danger qui menace la vie.
* Par nos spiritualités et notre charisme, avoir un engagement par rapport à la réconciliation et à la restauration de l’harmonie.
* Avoir une morale de respect du bien commun, et une éthique de solidarité avec ceux qui souffrent et ont besoin d’être aidés.

La façon dont nous répondons, dépendra du lieu où nous vivons. Ceux qui vivent dans des sociétés et des pays caractérisés par les valeurs de consommation et le matérialisme,  répondront différemment de ceux qui vivent dans des sociétés où les moyens nécessaires pour vivre une existence digne n’existent pas.

Lire la suite: Ce que nous pouvons faire…