Notre cloître, c’est le monde

Print Friendly, PDF & Email
GetImage

François épouse dame Pauvreté.

Traditionnellement la vie des religieux et religieuses se déroulait autour du « cloître », c’est-à-dire une cour fermée par les bâtiments du monastère. François d’Assise s’inscrit dans une autre et nouvelle tradition. Pour lui, son cloître, c’est le monde…

On en trouve une exquise illustration dans un court écrit composé peu d’années après sa mort et portant sur « la sainte alliance de François et de ses frères avec Dame Pauvreté ». Après avoir conclu cette alliance, les frères offrent à Dame Pauvreté un « banquet » au pain et à l’eau. Puis elle prend un peu de repos.

« À son lever, elle demanda qu’on lui montrât le cloître. Ils la menèrent sur une colline et lui firent admirer un panorama splendide. — Madame, dirent-ils, voici notre cloître. »

Lire la suite: L’univers, lieu de contemplation