Une question de vie ou de mort

Print Friendly, PDF & Email
SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sœur Sylvie Gabot

Et cependant la survie est à ce prix, autant la survie de l’espèce humaine que celle de notre environnement. L’une ne va pas sans l’autre. Le secret de François fut sans doute d’avoir compris intuitivement ce que nous découvrons aujourd’hui à l’aide d’études savantes : nous ne sommes pas les « maîtres » de la création; nous en sommes une des composantes. Son regard de foi permettait à François de saisir la relation fraternelle qui le reliait à tous les autres êtres de la création, et non seulement aux autres humains. S’étant situé comme « frère » de tout ce qui existe, tout devenait pour François lieu et occasion de solidarité « familiale ». Occasion aussi de contemplation, car tous ces « frères » et « sœurs », il les voyait comme dons du Père commun dont ils portaient les traits. Toute la création était devenue son « cloître », lieu de rencontre avec Dieu.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Soeur Patriciat Beduchaud

Et cependant, pour maintenir cette attitude contemplative, cette attitude d’accueil de Dieu qui se manifeste dans toute sa création, François éprouvait la nécessité de se retirer régulièrement dans le silence d’un ermitage afin d’y purifier son regard et son cœur de toute tentation d’exploitation des dons de Dieu. Pour lui c’était là une question de vie ou de mort spirituelle.

Lire la suite: Et nous aujourd’hui