L’hospitalité comme visitation

Print Friendly, PDF & Email

Psaume de Toukâram, poète hindou du XVIIe
Tu fais des prières à ton Dieu , quand un homme frappe à ta porte, si tu l’ignores, ta prière est une impiété.
Tu fais pleuvoir des pétales sur ton Dieu, sa tête en est meurtrie comme d’une lapidation.
Tu fermes ta maison à l’hôte inattendu et tu offres un repas rituel à ton Dieu !
Si tu distingues entre l’hôte et ton Dieu, ta liturgie, du crachat »

giotto-di-bondone-the-visitation-detail-of-the-virgin-embracing-st-elizabeth-circa-1305

Visitation Giotto

Que ta maison soit largement ouverte à tous, et que les pauvres soient considérés comme membres de ta famille.
Pirqé Avot – Les maximes des Pères

Que l’amour fraternel demeure ; n’oubliez pas l’hospitalité, car grâce à elle, certains ont accueilli des anges. Souvenez-vous de ceux qui sont en prison, comme si vous étiez prisonniers avec eux, de ceux qui sont maltraités, puisque vous aussi avez un corps.
Hébreux 13, 1-3.

Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins, sinon eux aussi t’inviteront en retour, et cela te sera rendu. Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux et des aveugles, et tu seras heureux parce qu’ils n’ont pas de quoi te rendre : en effet, cela te sera rendu à la résurrection des justes.
Luc 14, 12-14

« Le vrai chrétien, c’est celui qui jusque dans sa maison, jusque dans sa patrie, reconnaît qu’il est voyageur. Vous recevez un hôte, c’est pour vous un compagnon de route, car nous sommes  tous voyageurs ici-bas »
Saint Augustin

« La piété ne consiste pas à tourner votre face vers l’Orient ou vers l’Occident. L’homme bon est celui qui croit en Dieu, au dernier Jour, aux anges, au Livre et aux prophètes. Celui qui, pour l’amour de Dieu, donne de son bien à ses proches, aux orphelins, aux pauvres, au voyageur, aux mendiants et pour le rachat des captifs.
Coran  Sourate 2/177

 « Le Christ t’a le premier invité à venir manger sous son toit, et tu ne lui rends pas la pareille ? Il t’a vêtu lorsque tu étais nu, et tu ne le reçois pas chez toi, lorsqu’il est étranger et qu’il passe ? Il t’a le premier fait boire à sa coupe, et tu ne lui donnes pas un verre d’eau froide ? Il a rassasié ton âme de l’eau si douce du Saint Esprit ; et tu négliges de soulager la soif de son corps ? »
Saint Jean Chrysostome, Homélie sur St Mathieu

Lire la suite: Histoires de visitation.